En France, les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont connu une évolution majeure ces derniers mois. Ils sont brutalement passés du plus bas taux historique à des niveaux qui n’avaient pas été observés depuis plusieurs années. Alors que les taux étaient encore inférieurs à 1% début 2022, la tendance s’est retournée et ils dépassent désormais les 2% en moyenne, avec une remontée qui semble s’accélérer. Cette brusque hausse des conditions de financement pour l’achat d’un logement s’inscrit dans un contexte plus large de remontée générale des taux d’intérêt, sous l’effet de l’inflation, du resserrement monétaire opéré par la Banque Centrale Européenne et de primes de risque accrues exigées par les banques. 

Les taux d’intérêt en hausse depuis 2022 

Depuis le début de l’année 2022, les taux d’intérêt des crédits immobiliers n’ont cessé d’augmenter en France. Cette hausse est due à de nombreux facteurs. L’inflation galopante pousse la Banque Centrale Européenne : 

  • à réduire, puis à mettre fin à son programme massif de rachats d’obligations ; 
  • à relever progressivement ses taux directeurs ;
  • à limiter la hausse des prix. 

Ces décisions se répercutent mécaniquement sur les taux bancaires, et donc sur les crédits immobiliers. S’y ajoute une augmentation des primes de risque demandées par les banques dans un environnement économique et géopolitique incertain. Cette situation se traduit par un resserrement des conditions d’octroi des prêts. Concrètement, les taux moyens des crédits immobiliers continuent de progresser en 2023. Découvrez des renseignements supplémentaires sur ce site web.

Comprendre l’évolution des taux ces dernières années   

En 2021, les taux de crédits immobiliers sont descendus en dessous de la barre symbolique de 1% en moyenne pour les prêts sur 20 ans. Cette période prolongée de taux extrêmement bas s’explique par plusieurs facteurs. La politique monétaire très accommodante de la Banque Centrale Européenne a fait pression à la baisse sur les taux bancaires. La concurrence entre les établissements prêteurs a également joué. Chacun cherche à attirer de nouveaux clients en proposant des conditions de crédit toujours plus avantageuses. Le contexte de croissance économique modérée, mais régulière a limité les primes de risque demandées par les banques. Les ménages français ont ainsi pu emprunter à des conditions parmi les plus favorables de l’histoire récente. La tendance s’inverse brutalement en 2022 sous l’effet conjugué de l’inflation et du contexte géopolitique incertain. 

Les conseils aux futurs emprunteurs   

Face à la remontée rapide des taux d’intérêt des crédits immobiliers, il est plus que jamais nécessaire pour les futurs accédants à la propriété de faire preuve de réactivité et d’anticipation. Simulez votre crédit au plus vite pour connaître les différents taux appliquer par les différents établissements financiers. Vous pouvez alors sécuriser le meilleur taux possible auprès de votre banque, avant que celui-ci n’augmente encore. Une fois le projet immobilier suffisamment mûr, déposez votre dossier de financement sans attendre. Complétez-le de manière exhaustive pour faire gagner du temps aux établissements prêteurs.